Faire ses conserves de compote de pommes

Faire ses conserves de compote de pommes maison, vous allez voir ce n’est pas si compliqué que ça. Ça nécessite comme les autres conserves un peu de temps pour la stérilisation, mais rien de bien méchant.

En plus, si vous vous êtes équipés du pèle-pommes dont je vous ai parlé récemment, vous allez voir, la corvée d’épluchage de pommes ira très vite. Ce qui est bien avec les conserves maison, c’est déjà que vous connaissez l’origine de vos pommes, mais aussi vous choisissez la texture de votre compote, son assaisonnement etc …

J’aime bien les compotes assez lisses, du coup, en cours de cuisson, suivant comment ont fondu les pommes, je rajoute un peu d’eau. J’obtiens ainsi une compote bien lisse. C’est d’ailleurs parfait pour ceux qui font des gourdes à emporter pour les enfants.

Niveau assaisonnement, ça dépend de mes envies. Des fois, je rajoute un peu de cannelle, des fois un peu de vanille etc … Par contre en règle générale, je ne rajoute pas de sucres. Par contre je fais bien attention à la variété de la pomme. Ce sont en règle générale des Royal Gala, qui sont bien sucrées naturellement.  Après les goûts, les couleurs …

Pour conserver mes compotes, j’utilise en règle générale des bocaux de récup : cornichons, mayonnaise etc … (cf. Tout pour faire ses conserves). La seule condition est que le couvercle soit en bon état.

 

 

Ingrédients

Pour 11 pots moyens

10 kg de pommes

Indications

Préparation : 25 mn

Cuisson : 25 mn

Stérilisation : 1 h après ébullition

 

Recette des conserves de compote de pommes

  1. Peler toutes les pommes. On peut conserver les épluchures et les trognons pour faire de la gelée de pomme. Ainsi on optimise toute la pomme, pas de gaspi !
  2. Mettre à cuire toutes les pommes épluchées dans une grande marmite. Ça peut être votre cocotte minute, une bassine à confiture ou autre … Bien penser à couvrir la marmite. On garde alors l’eau de végétation, qui permet d’avoir une compote bien lisse. En plus, on économise de l’énergie pour la cuisson.
  3. Une fois les pommes bien translucides, on peut arrêter la cuisson. C’est bien cuit.
  4. Mixer les pommes cuites. Pour ma part, j’utilise le mixeur à bras qui me sert pour les soupes. C’est super pratique. Ça mixe finement, le résultat est vraiment bon. Après je vous laisse gérer pour la texture de votre compote car certains aiment avec des petits morceaux et d’autres pas. Ici déjà avec le pèle-pommes on a des lamelles fines donc les morceaux sont déjà fins après cuisson.
  5. Remplir les bocaux avec la compote encore très chaude. Fermer avec le couvercle et retourner le pot. Il est important de ne pas s’arrêter à cette étape, contrairement aux confitures, car il n’y a pas suffisamment de sucre dans la compote pour permettre une bonne conservation du produit.
  6. Bien stériliser les pots de conserve. Pour ça, mettre vos pots dans votre stérilisateur, bien recouvrir les pots d’au moins quelques centimètres d’eau, puis faire bouillir. Après la montée de l’ébullition, je fais cuire pendant 1h. J’éteins alors mon stérilisateur en laissant les pots dedans, et je ne les retire que lorsque de l’eau est froide. En règle générale ça se passe le lendemain car j’ai un grand stérilisateur (12 bocaux de 1L) et la chaleur se garde hyper longtemps.
  7. Conserver vos pots à l’abri de la lumière et de la chaleur. On peut alors les garder facilement 2 ans. Pour ma part mon stock ne tient que jusqu’à l’année suivante, car nous consommons pas mal de compotes en dehors de la saison des pommes.

Amusez-vous bien à varier les plaisirs, là c’était juste la recette de base. Avec le #compote, vous pourrez retrouver pas mal d’autres recettes. N’hésitez pas à me montrer vos réalisations de conserves de compote de pommes, ça me ferait super plaisir.

La recette en photos :

 

Pour se tenir au courant des nouveautés
Placeholder Placeholder

Un commentaire Ajoutez le votre

  1. Sarah M dit :

    Coucou,

    Miam, c’est une super idée !

    Sarah,http://www.sarahmodeee.fr/

Laisser un commentaire