Ma Japan Matsuri 2017 à Montpellier

Et voilà je prends enfin le temps de vous parler de ma Japan Matsuri 2017. Quand je dis « ma » c’est parce que je ne vais pas vous parler de toute l’exposition, avec les vendeurs de produits dérivés de mangas, des jeux d’arcades, des cosplays etc … Je ne vais vous parler que de l’aspect food. Et oui on est sur un blog food n’est-ce pas ?

Vous savez que j’aime la cuisine asiatique, et notamment la cuisine japonaise. J’ai déjà eu l’occasion de vous en parler lors de précédents articles dédiés à un atelier sushi chez Sun Sushi au Cap d’Adge, mais aussi du restaurant Ko Ishi à Marseille.

Go Ramen à la Japan Matsuri 2017

Il y a avait 3 endroits pour déjeuner lors de l’exposition. Après avoir zieuté un peu à gauche et à droite pour voir ce qu’il s’y faisait, j’ai opté pour le stand de Go Ramen. C’est celui qui me plaisait le plus car c’était tout fait sur place, et surtout ça ressemblait vraiment à de la vraie nourriture japonaise. Vous savez comme je suis exigeante sur la qualité des produits … Je ne connaissais pas du tout Go Ramen, qui est une enseigne de Lyon. Il n’est pas impossible que lors d’un prochain passage à Lyon, je veuille aller y manger aussi 🙂

Et oui ici point de sushi, mais vraiment de la cuisine traditionnelle : ramen, gyoza, yakitori et soba. Et puis comme j’aime beaucoup découvrir de nouvelles choses, on a testé pas mal de plats différents.

Les ramens, sobas et gyozas étaient vraiment pas mal. J’ai découvert les petits desserts, que je ne connaissais pas du tout. Le Dorayaki était une sorte de pancake avec de la pâte d’harict azuki dedans. L’azuki est un petit haricot rouge sucré. C’était vraiment bon. D’ailleurs j’ai acheté ces haricots pour essayer de faire quelque chose avec. Le Mochi était quant à lui un peu plus étrange. En fait c’est la texture qui m’a surprise. C’est extrêmement mou, mais le goût est sympa. Là aussi on retrouve de l’azuki dedans. Et pour finir le daifuku, j’ai quand même trouvé que ça ressemblait au mochi. C’était à peu près la même texture, il y avait aussi de l’asuki si je me souviens bien. Bref pas très original du coup.

 

 

Mais aussi …

Il y avait aussi un autre stand qui proposait des ramens, mais en boite lyophilisé … Alors acheter une boite dans laquelle on a mis de l’eau chaude sans façon, ça je peux le faire chez moi … Du coup j’ai passé mon chemin. OK le prix était nettement moins élevé aussi.

Et puis dans un autre recoin du Japan Matsuri 2017, il y avait aussi une dégustation de sake. C’était vraiment très intéressant de pouvoir faire la différence de goût et de parfum des sake, un peu à la manière de nos vins.

Voilà donc tout ce que j’ai pu découvrir de l’aspect food du Japan Matsuri de Montpellier. J’aurais bien aimé aussi en savoir plus sur la cérémonie du thé et voir plus de choses relatives aux repas, mais il n’y avait vraiment pas grand chose de cet aspect. Dommage.

 

Pour se tenir au courant des nouveautés
Placeholder Placeholder

Laisser un commentaire