Sainte Tartine 2018

Entre Créativa, Food In Sud 2018 et la Sainte Tartine 2018, le mois de janvier a vraiment été bien chargé pour moi. D’autant plus que cette année, à la demande de Stéphane de Rue Traversette je faisais partie des tartineurs officiels.

Et oui de simple spectatrice l’an dernier pour la Sainte Tartine 2017, j’ai monté en grade en passant tartineuse officielle. Ça le fait hein ?

Par contre ça a impliqué un peu de travail en amont, et là justement aujourd’hui je vous dévoile les coulisses de la préparation d’un tel événement.

En amont de la Sainte Tartine 2018 …

Déjà je ne me suis pas occupée de l’organisation, c’est Stéphane qui a géré tout ça d’une main de maître. Moi je gérais uniquement la partie consacrée à mon atelier et encore … Et oui, c’est Stéphane là aussi qui a géré les achats.

De mon côté, il fallait donc s’occuper de :

  • la recherche d’une tartine originale
  • la gestion du matériel
  • la préparation des matières premières

 

La recherche d’une tartine originale

C’est elle qui m’a pris pas mal de temps. Je m’étais donné pas mal de critères à respecter, je voulais déjà quelque chose de végétarien, je voulais des produits de saison, je voulais du salé (vous savez le sucré, ce n’est pas forcément mon fort),  je voulais aussi de la couleur, mais aussi quelque chose d’original.

Et donc une chose en entraînant une autre, c’est comme ça que j’ai trouvé ma tartine.

 

La gestion du matériel

Ne voulant pas m’encombrer de pas mal de matériel, et ne sachant pas exactement où j’allais atterrir, il fallait donc que je prépare tout mon matériel.

Il y avait non seulement ma tenue, et oui la jolie veste qui m’avait été offerte par My Look Pro, mais véritablement tout le matériel.

 

La préparation des matières premières

Etant quelqu’un de prévoyant, je voulais que quasiment tout soit prêt pour la soirée, d’autant que j’y arrivais au dernier moment, juste après le travail.

La veille au soir, j’ai réceptionné les matières premières et c’était parti pour les préparations. J’aurais du les prendre en photos, vous vous seriez rendus compte des quantités préparées. Heureusement j’ai pu préparer vraiment pas mal de choses à l’aide de mon robot Cooking Chef. Ça m’a vraiment facilité le travail !

Une partie des betteraves a été râpée et l’autre coupée en rondelles. Et oui j’avais voulu travailler la betterave crue, comme je l’ai fait de temps en temps. J’aime bien son goût comme cela, on ressent alors moins le goût terreux, vous verrez c’est surprenant !

Et puis les pommes Granny Smith, je les ai épluchées et coupées en brunoise. Pour éviter qu’elles ne s’oxydent, je les ai alors bien citronnées. Et oui, ça faisait de l’acidité complémentaire mais c’était soit ça, soit avoir des pommes marrons …

Mais si j’avais su, j’aurais du aussi couper les cerneaux de noix en petits morceaux, ça aurait été plus facile pour l’assemblage, et j’aurais du ciselé la ciboulette en amont, mais je craignais qu’elle ne perde en fraîcheur.

Pendant la soirée …

Contrairement à d’autres tartineurs, je n’étais là que pour la soirée de la Sainte Tartine, je ne pouvais pas être là pour la partie du midi qui s’était déroulée à Sète sur un chalutier. C’est dommage car le temps et le cadre était vraiment super sympa.

Le temps de filer du travail, d’enfiler ma veste et voilà j’étais prête à tartiner toute la soirée.

 

Il a fallu rapidement enchaîner les tartines. Le soir, on en a fait pas loin de 400, autant vous dire que ça fait quand même pas mal de tartines n’est-ce pas !

Ce qui était très sympa, c’est qu’on confectionnait nos tartines en face du public. Du coup il pouvait nous faire un retour, discuter, poser des questions sur nos tartines, mais aussi sur notre parcours.

Aurelio Photographe

Et puis en cours de soirée, les petites interviews se sont aussi enchaînées. Là c’était pour Stéphane de Rue Traversette. J’ai expliqué en quoi consistait ma tartine, comment je l’avais réalisée à partir d’un pain brun aux céréales. J’avais ensuite tartiné de fromage de chèvre pour donner le côté crémeux à la tartine. Et puis comme je voulais lui donner un goût frais, elle n’était composée que de betterave croquante, la Granny Smith légèrement acidulée, et du croquant avec la noix.

Aurelio Photographe

Je vous avoue que ce n’était pas évident de faire quelque chose d’élégant tout en essayant d’être rapide. Et oui les planches avec les tartines partaient très vite !

Aurelio Photographe

Au final, c’était vraiment une super expérience d’être derrière le comptoir. C’était complètement différent de la démonstration tranquille à Créativa, là le rythme était nettement plus important et surtout sur une durée plus longue.

En tout cas je me suis éclatée. J’ai quand même réussi à découvrir les autres tartines grâce à la Rédac’Chef de Régal, qui est allée me les chercher. C’était adorable.

Alors si vous aussi, vous êtes du côté de Montpellier le 30 janvier prochain, venez découvrir la Sainte Tartine, les chefs et les produits mis à l’honneur !

 

Pour se tenir au courant des nouveautés
Placeholder Placeholder

Laisser un commentaire