6e Journée nationale de la lutte contre le gaspillage alimentaire

En cette 6e Journée nationale de la lutte contre le gaspillage alimentaire, je ne pouvais décemment pas ne pas lui consacrer un article. Et oui depuis le lancement de cette journée, et même avant d’ailleurs, La Cuisine de Circée est investie dans la lutte contre le gaspilllage alimentaire.

Il est toujours indispensable de rappeler que nous devons tous lutter contre ce fléau, consommateurs, producteurs et distributeurs. Les chiffres sont trop importants encore et tout le monde doit mettre la main à la pâte.

 

6e Journée nationale de la lutte contre le gaspillage alimentaire

Les chiffres sont importants sont encore très importants, 27kg/an/personne selon les chiffres 2016 de l’ADEME.

Par contre, juste comme ça, quelques chiffres sur la consommation d’eau induite pour la création de ces 2 aliments (source Zéro Gachis) :

  • 1 baguette = 1 baignoire d’eau
  • 1 kg de bœuf = 70 baignoires d’eau

On n’a pas forcément cette impression, quand on pense à toute la filière du début à la fin, la consommation d’eau pour un produit fini est importante. Du coup il est important de ne pas gaspiller nos ressources.

 

Développement des initiatives prises ces dernières années

Il n’y a pas eu de révolution dans la lutte contre le gaspillage alimentaire, mais un vrai approfondissement en ce qui concerne les acteurs déjà en place.

Le développement du vrac

Indirectement le vrac permet de limiter le gaspillage, car on peut acheter des quantités qui correspondent à sa consommation, et ça je trouve ça super. Cela permet également de tester des produits en petite quantité pour goûter avant d’en acheter plus.

Too Good to Go

C’est le grand boom de cette application, dont je vous parle depuis un moment, et à qui j’ai consacré un article en mai 2018. De plus en plus d’entreprises ont opté pour cette appli qui permet de limiter le gaspillage et pas qu’alimentaire, car depuis peu des fleuristes participent même !

Partant du constat que les dates de péremption sont mal expliquées, elles seraient la cause de 20% du gaspillage alimentaire. C’est quand même énorme ! En effet, tous les produits secs comme la farine, le riz, e sucre restent encore consommables après la date indiquée. Du coup, les créateurs de Too Goo to Go souhaitent modifier les libellés concernant les dates de péremption et indiquer en plus « mais toujours bon après ».

Voilà pourquoi est lancée aujourd’hui la pétition #changetadate.

Allongement des dates de péremption

Au-delà de cette pétition, c’est même les dates de péremption qui sont remises en cause, et notamment pour un allongement des DLUO (dates limites d’utilisation optimale). De nombreuses dates ont été raccourcies pour des raisons marketing, parfois il faut simplement se fier à sa vue et à son odorat.

 

Mais surtout, ce que j’espère c’est qu’en cette 6e Journée nationale de la lutte contre le gaspillage alimentaire tout le monde agisse ne serait-ce qu’un peu à son niveau, ça sera déjà pas mal.

De mon côté, je suis un chef, Christophe Demangel, qui gère une cantine scolaire et qui oeuvre dans cet esprit au quotidien : donner du bon aux élèves et limiter ainsi le gaspillage. Bravo Chef !

Pour se tenir au courant des nouveautés
Placeholder Placeholder

Laisser un commentaire