Blog de cuisine familiale (Montpellier)

SOS Cantine 2017 les chefs contre-attaquent

SOS Cantine 2017 les chefs contre-attaquent

Hier soir, soit 2 jours après la rentrée, M6 a programmé SOS cantine 2017. C’est le 3ème volet du SOS cantine les chefs contre-attaquent. Cette fois Ghislaine Arabian était accompagnée des 3 jeunes chefs, qui plus est parents : Coline Faulquier, Norbert Tarayre et Pierre Augé

 

Crédit photo : M6

 

Le constat du SOS cantine 2017

Il est vraiment effarant :

  • 90% des cantines sont livrées par des cantines centrales
  • 70 % des repas finissent à la poubelle
  • 32 camions benne jettent chaque jour les repas non mangés dans les cantines françaises

Je ne sais pas ce qui m’a fait le plus peur : que les cantines centrales en fait ne cuisinent pas et assemblent juste des aliments industriels, que les aliments soient livrés jusqu’à 5 jours avant qu’ils ne soient mangés par les enfants ou bien que dans les cantines concernées par l’émission d’hier sur les plus de 11 € dédiés aux repas moins de 1,50 € sont dédiés à l’achat des matières premières. Forcément la qualité en pâtit …

Résultat des courses, les enfants n’aiment pas ce qui se trouvent dans leurs assiettes. Je ne parle même pas des enfants qui ne connaissent pas les légumes … Là c’est vraiment le rôle des parents de faire connaître les fruits et légumes. En effet, en faire manger dès tout petit ça permet d’éduquer leur palais.

C’est dans ces conditions que les chefs sont intervenus.

 

Les moyens mis en place par les chefs

Bon par contre, on peut être un excellent chef, mais cuisiner pour du collectif, qui plus est pour des enfants ça ne s’improvise pas. Du coup, on a vu quelques petites bourdes. Allez c’est pas grave Pierre, on t’aime quand même ! En tout cas au final, juste en travaillant un peu autrement :

  • recherche de producteurs locaux qui peuvent s’adapter aux contraintes réglementaires de la cuisine collective
  • en faisant des recettes équilibrées et pas uniquement des tomates farcies pur bœuf avec moins de 2 % de bœuf dedans …
  • en cuisinant des produits frais

et bien les chefs ont réussi à faire finir les assiettes de pas mal d’enfants.

 

Etant moi-même maman, et cuisinant pas mal à la maison, j’ai quand même été abasourdie par tout ce qu’il se cache derrière les repas de nos enfants. De temps en temps je les entends dire que ce n’est pas très bon, que les épinards sont hachés comme de l’herbe par exemple. Mais derrière des intitulés de menus, qui semblent pas mal a priori, c’est difficile de savoir si c’est vraiment nutritif et bon. Espérons en tout cas, que les modifications faites dans les cantines vues lors de l’émission continuent pour améliorer les repas.



4 thoughts on “SOS Cantine 2017 les chefs contre-attaquent”

  • Je n’ai pas eu le courage d’aller jusqu’au bout de l’emission. J’ai trouvé que le format n’était pas adapté au sujet. C’est dommage c’est un excellent sujet à réflexion

    • Tu l’aurais plus vu de quelle manière le format ? Oui c’est un sujet très intéressant. Ce qu’il faut vraiment, c’est je pense plus d’implication de la part de collectifs du type association des parents d’élèves, et encore quand on sait ce qu’ils mangent, car ce n’est pas toujours le cas.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :