Devenez des Qualivores d’Occitanie

En avril, j’ai été conviée à un repas des Qualivores d’Occitanie. Pour tout vous avouer, je n’en avais pas entendu parler jusque là, alors que je suis de près la gastronomie régionale.

Ce repas au Lycée hôtelier de Sète était donc l’occasion de découvrir cela. 

Que sont les Qualivores d’Occitanie ?

Le Qualivore est un gastronome avant tout. 

Pour l’Irqualim, faire partie des Qualivores c’est :

  • défendre les produits d’origine et de qualité d’Occitanie
  • soutenir l’économie locale
  • préserver l’environnement
  • se faire plaisir en mangeant mieux

Autant vous dire que je me suis complètement retrouvée dans ces caractéristiques. J’essaye le plus possible de consommer local. Il m’arrive par contre de consommer des produits qui viennent de bien plus loin que ma région comme le cacao et le café notamment. Je suis donc loin d’être une extrémiste du manger local.

Je mange très souvent des produits d’origine, dont je connais les producteurs, ou dont les produits ont été labellisés, le plus souvent bio d’ailleurs.

Je lutte pour la préservation de l’environnement en cuisinant le plus possible en évitant le gaspillage alimentaire, et mes biodéchets sont compostés sur place avec un lombricomposteur ou bien dévorés par mes poules, qui me donnent leurs œufs en échange 🙂

Et pour le dernier point, se faire plaisir en mangeant mieux, je suis sur cette longueur d’ondes, car vraie épicurienne.

qualivores

Le repas de dégustation des Qualivores

Avant de débuter le repas, nous avons eu le plaisir de déguster le porc noir de Bigorre. Je n’avais pas eu l’occasion d’en déguster avant et ça a été une vraie révélation. J’ai pourtant dégusté de très bons jambons, notamment en Espagne, mais celui-ci a dépassé toutes mes attentes. C’est un porc qui, si je ne me trompe pas, est de la même famille que les cochons de Corse ou les Pata Negra. En terme d’affinage c’était du vrai travail, car certains sont affinés jusqu’à 24 mois !

Pour l’apéritif, même si on avait déjà pas mal mangé de jambon noir, nous avons pu déguster divers cocktails. J’avais opté pour le Noilly Prat ambré et blanquette de Limoux. Un régal ! Le Noilly Prat c’est un vermouth que j’apprécie beaucoup. Je vous en avais déjà parlé d’ailleurs. 

Nous avons ensuite enchaîné sur l’entrée : la tarte Cévenole au Pélardon, et confit d’oignons doux des Cévennes. Je ne vous cache pas qu’avec la petite salade qui allait avec, c’est très bien passé 🙂

Arrivée au plat de résistance, j’ai justement senti que ma résistance lâchait. Je n’ai pas l’habitude de manger aussi copieux le soir, et j’ai eu du mal. Mais pas de gâchis, j’ai tout mangé. Là aussi c’était trop bon : cochon noir rôti, purée de châtaignes, riz de Camargue façon pilaff, jus aux pruneaux … Le mélange sucré/salé passait très bien !

Et puis comme on est quand même dans une région avec pas mal de fromages, on ne pouvait pas passer à côté, avec notamment du Roquefort, de la tome et du Rocamadour.

Et pour terminer en légèreté (!) un Montblanc avec des châtaignes des Cévennes.

Bref les Qualivores d’Occitanie c’est ça : se faire plaisir avec des produits locaux et de qualité. 

Vous pouvez aussi adhérer gratuitement au club des Qualivores sur le site de l’Irqualim. On se verra peut-être au prochain dîner ?

Pour se tenir au courant des nouveautés
Placeholder Placeholder

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :